« Autres villes

         
Le site des sorties entre amis et rencontres amicales dans ta ville.
Nos Bons Plans »
Vacances inter OVS »
Forums > Débats
Autres forums sur des centres d'intérêt précis :
Grâce à ton aide, le site restera sympathique comme tu l'aimes !

Quel problème veux-tu soumettre à la communauté ?






◄◄     1     ►►

le grand retour de la FORATION !
Auteur : Plenitude29  
1/6

Date :    29-11-2016 16:10:15


hi! hi! le revoila celui la
Auteur : MamieOh  
2/6

Date :    30-04-2018 10:04:23


une permission de sortie pour les vacances scolaires accordée à la Foration
Auteur : Kashyyyk  
3/6

Date :    02-06-2018 08:58:43


Que ce soit sur la mer, sur une rivière ou sur un lac, tout le monde a déjà essayé de faire ricocher une pierre sur l’eau.



Si vous avez réussi et que vous vous sentez fiers d’avoir fait rebondir votre pierre quelques fois, vous devez alors savoir que le record mondial à battre, réalisé en 2013, est absolument impressionnant (et décourageant ?) : 88 ricochets d’affilée !





En savoir plus sur https://trustmyscience.com/comment-faire-ricocher-une-pierre-le-plus-de-fois-possibles/#is4cpiqKTOuDbD2g.99
Auteur : Kashyyyk  
4/6

Date :    14-06-2018 13:39:25


Une nouvelle thérapie a permis d’éradiquer un cancer incurable chez trois patients



Une femme venant de Floride (USA) et diagnostiquée avec un cancer du sein avancé, ce qui est généralement considéré comme incurable, est finalement sortie indemne de cette maladie, deux ans et demi après avoir testé une nouvelle thérapie utilisant ses propres cellules immunitaires pour cibler les tumeurs.



Auparavant, des rétablissements ont été signalés chez un patient atteint d’un cancer mortel du foie, ainsi que chez un autre patient atteint d’un cancer du côlon, au stade avancé. Ces trois patients ont été soignés par une équipe du National Cancer Institute, dirigée par Steven Rosenberg, pionnier de l’immunothérapie et chef de la branche chirurgie de l’institut.



Pour chaque patient, l’équipe a séquencé les génomes de leurs tumeurs pour trouver des mutations, puis a testé des cellules immunitaires extraites des cancers pour identifier celles qui pourraient reconnaître les défauts. Ces cellules ont ensuite été multipliées pour en obtenir des milliards, en laboratoire, puis ont été réinjectées dans les patients, où elles ont pu attaquer les tumeurs.



Rosenberg a souligné que l’approche, appelée adoptive celle therapy (thérapie cellulaire adoptive), est une approche expérimentale, et que plusieurs autres patients ayant reçu les mêmes traitements n’ont malheureusement pas démontré de réponse positive. Cependant, Rosenberg a ajouté que les trois cas indiquent un « schéma » potentiel pour cibler un large éventail de tumeurs avancées des organes internes, y compris l’estomac, l’œsophage et l’ovaire.



Ces tumeurs représentent la grande majorité des 600’000 décès dûs au cancer, qui se produiront cette année rien qu’aux États-Unis. Selon Rosenberg, l’approche repose sur des mutations, et non sur un type de cancer spécifique. « Les mutations mêmes causant le cancer seront le talon d’Achille », explique-t-il.



Ce cas précis de rémission du cancer du sein est apparu lundi, dans la revue Nature Medicine. Les autres cas mentionnés ci-dessus ont été décrits dans des revues scientifiques en 2014 et 2016.



Le dernier cas concerne Judy Perkins, une ingénieure en structures âgée de 52 ans et qui vit à Port St. Lucie en Floride (USA). Cette dernière a subi une mastectomie après avoir reçu un diagnostic de cancer du sein, en 2003. Une décennie plus tard, elle a appris que le cancer s’était propagé dans d’autres parties de son corps, et elle a donc subi de multiples traitements qui ont finalement échoué.



C’est une rencontre fortuite avec un scientifique du NCI, qui l’a finalement incitée à s’inscrire à l’essai en 2015. Il faut savoir que l’une de ses tumeurs, retirée chirurgicalement, comptait 62 mutations différentes. Les chercheurs ont retiré les cellules immunitaires de la masse maligne (les lymphocytes infiltrant les tumeurs, ou TIL) et en ont identifiés quelques-uns qui ciblaient quatre de ces défauts.



Ils ont ensuite augmenté leur nombre en dizaines de milliards. Perkins a d’abord subi une chimiothérapie, qui a été suivie par l’injection de cellules immunitaires. Cinq mois plus tard, ses scans étaient clairs : le cancer ne s’est plus manifesté. « Mon armée de TILs », qu’elle l’appelle, admettant qu’elle ne s’attendait vraiment pas à un tel résultat. « Je suis époustouflée », a-t-elle ajouté.



Bien entendu, une expérience efficace chez un patient, ou même un certain nombre de patients, ne prouve pas qu’un traitement sera efficace dans la majorité des cas.



Il faut savoir que l’équipe de Rosenberg a traité plus de 40 patients atteints de tumeurs solides communes au cours des quatre dernières années, en utilisant la thérapie TIL hautement personnalisée : la plupart des patients, lorsqu’ils ont débuté l’essai, possédaient une espérance de vie très limitée.



Environ 15 pour cent d’entre eux ont, d’une manière ou d’une autre, montré des réponses au traitement. Mais celles-ci varient a déclaré Stephanie Goff, clinicienne de l’équipe.



Selon les chercheurs, Perkins, qui a démontré une « réponse totale » et qui n’a pas eu besoin d’un quelconque traitement supplémentaire, est une exception. À présent, les chercheurs souhaitent trouver des moyens pour parvenir à des résultats plus cohérents. Pourtant, toujours selon les chercheurs, les rétablissements de ces trois individus représentent une avancée très importante dans le domaine.



Tandis que le traitement immunologique a été bénéfique pour les patients atteints de mélanome avancé, de cancer du poumon et d’autres malignités avec un grand nombre de mutations, il n’a généralement pas été efficace contre les cancers qui débutent dans les membranes des organes (soit les cancers épithéliaux) et qui possèdent moins de mutations. D’autres scientifiques ont salué la nouvelle, mais restent prudents.



La patiente atteinte d’un cancer du côlon avancé et traitée par l’équipe de Rosenberg en 2015, est Céline Ryan, du Michigan (USA). La plupart de ses tumeurs ont disparu après avoir reçu le traitement avec TIL, bien que l’une d’entre elles ait empiré et ait nécessité des chirurgies supplémentaires. Cependant, Ryan reste aujourd’hui libre de tout cancer.



Aujourd’hui, Perkins espère être guérie. Un mot qu’elle a presque peur de prononcer, car elle sait que le cancer « pourrait revenir demain ». Elle est très consciente que la plupart des patientes atteintes d’un cancer du sein métastatique ne sont pas aussi chanceuses qu’elle, et que les approches expérimentales peuvent comporter de gros risques.



Source : Nature Medicine, Science, New England Journal of Medicine



https://trustmyscience.com/nouvelle-therapie-elimine-cancer-incurable-chez-trois-patients/
Auteur : Anaphore  
5/6

Date :    18-06-2018 09:50:56


Comment reconnaître un pervers narcissique ?

Le pervers narcissique est une personne atteinte d’une déviance psychologique. Il a été clairement identifié par Isabelle Nazare-Aga, psychothérapeute et auteure de nombreux ouvrages sur le sujet. Celle-ci a dressé la liste des 30 caractéristiques du pervers narcissique, que voici :

• Il culpabilise les autres au nom du lien familial, de l’amitié, de l’amour, de la conscience professionnelle.

• Il reporte sa responsabilité sur les autres, ou se démet des siennes.

• Il ne communique pas clairement ses demandes, ses besoins, ses sentiments et opinions.

• Il répond très souvent de façon floue.

• Il change ses opinions, ses comportements, ses sentiments selon les personnes ou les situations.

• Il invoque des raisons logiques pour déguiser ses demandes.

• Il fait croire aux autres qu’ils doivent être parfaits, qu’ils ne doivent jamais changer d’avis, qu’ils doivent tout savoir et répondre immédiatement aux demandes et questions.

• Il met en doute les qualités, la compétence, la personnalité des autres : il critique sans en avoir l’air, dévalorise et juge.

• Il fait faire ses messages par autrui.

• Il sème la zizanie et crée la suspicion, divise pour mieux régner.

• Il sait se placer en victime pour qu’on le plaigne.

• Il ignore les demandes même s’il dit s’en occuper.

• Il utilise les principes moraux des autres pour assouvir ses besoins.

• Il menace de façon déguisée, ou pratique un chantage ouvert.

• Il change carrément de sujet au cours d’une conversation.

• Il évite ou s’échappe de l’entretien, de la réunion.

• Il mise sur l’ignorance des autres et fait croire en sa supériorité.

• Il ment.

• Il prêche le faux pour savoir le vrai.

• Il est égocentrique.

• Il peut être jaloux.

• Il ne supporte pas la critique et nie les évidences.

• Il ne tient pas compte des droits, des besoins et des désirs des autres.

• Il utilise souvent le dernier moment pour ordonner ou faire agir autrui.

• Son discours paraît logique ou cohérent alors que ses attitudes répondent au schéma opposé.

• Il flatte pour vous plaire, fait des cadeaux, se met soudain aux petits soins pour vous.

• Il produit un sentiment de malaise ou de non-liberté.

• Il est parfaitement efficace pour atteindre ses propres buts mais aux dépens d’autrui.

• Il nous fait faire des choses que nous n’aurions probablement pas fait de notre propre gré.

• Il fait constamment l’objet des conversations, même quand il n’est pas là.







Ha !,

Ca va , j'ai eu peur !,

Se sont juste les symptômes de la moitié du site !.



Il reste l'autre moitié, ouf !



Auteur : Plenitude29  
6/6

Date :    19-06-2018 21:46:13


Et de qu'elle partie estime tu appartenir

◄◄     1     ►►



Retour à l'index du Forum
Pros : créez & placez votre publicité ici »

« Voir les autres

Viens discuter sur le forum


0.0399s